Basse Côte-Nord

Véritable secret de Polichinelle, le caractère insolite et dépaysant de la Basse-Côte-Nord mérite bien plus qu’un simple déplacement. Regroupant une quinzaine de municipalités francophones, anglophones et autochtones, la région bat au rythme des bateaux et des saisons. Ici, le golfe du Saint-Laurent prend des allures océaniques et le temps semble vouloir ralentir sa course.

Malgré une petite population d’environ 6 000 habitants étalée sur près de quatre cents kilomètres, on dénombre sur le territoire six musées et centres d’interprétation traitant de l’histoire multimillénaire et du riche patrimoine de la région. Avec une genèse remontant à 9 000 ans et un paysage peu touché par le passage de l’homme, la Basse-Côte-Nord est un monde à l’état pur, où des générations d’Autochtones, d’explorateurs européens, dont Cartier, et de pêcheurs basques et jersiais ont foulé le sol avant de poursuivre leur route à l’intérieur du continent américain.

Marqué par une longue tradition orale, les techniques anciennes reliées aux métiers d’art sont toujours prisées dans la région. Grâce à la Fondation Québec-Labrador Canada  et avec la collaboration des artisans et des jeunes du Réseau des savoir-faire traditionnels, tout est mis en place afin que ce pan important de la culture locale ne disparaisse pas avec la montée des nouvelles technologies.