Manicouagan

Nichée sur les rives sablonneuses du fleuve Saint-Laurent, la MRC de Manicouagan est au cœur même de la Côte-Nord. S’étendant de la réserve innue de Pessamit jusqu’aux limites est de la municipalité de Baie-Trinité, son territoire fascine par la vitalité de sa vie artistique et le dynamisme de son développement culturel. Pôle d’attraction de la MRC, la ville de Baie-Comeau  assure un rôle de chef de fil sur le plan de la culture. Depuis l’élaboration de sa politique culturelle à l’automne 2005, la municipalité ne cesse d’enrichir son offre dans ce domaine. Ainsi, avec la construction prochaine du Centre des arts et de la culture Alcoa, la Ville bonifie le nombre de lieux voués à la production et à la diffusion artistiques et culturelles.
 
Seule troupe de théâtre professionnelle de la région et incontournable espace de créativité, la Chant’Amuse propose des productions estivales originales depuis plus de vingt-cinq ans. Durant les froids de janvier, toute la population est invitée à prendre part au Festival international du film de Baie-Comeau, Cinoche , dont le succès ne cesse de croître avec les années.

La littérature tient aussi une grande place dans la Manicouagan. La tenue du Camp littéraire de Baie-Comeau, la popularité du haïku sur la Côte-Nord, et surtout la vigueur et la maîtrise stylistique de ses adeptes donnent à cette forme poétique d’origine japonaise une présence grandissante. De son côté, l’événement Les Antichambres du livre  propose à chaque édition des entretiens et des échanges prenant différentes formes (brunchs, spectacles, visites scolaires) entre des auteurs québécois émergents ou renommés et leurs lecteurs. Le Centre régional de services aux bibliothèques publiques (CRSBP) offre enfin un lieu de diffusion de la littérature par l’intermédiaire de diverses activités et met son comptoir de prêt à la disposition de la population de la péninsule de Manicouagan.

Les Antichambres du livre
Les Antichambres du livre

Manicouagan accorde aussi une grande visibilité aux arts visuels. Des œuvres d’art, souvent issues du Programme d’intégration des arts à l’architecture, jalonnent ainsi le paysage et les établissements manicois. Avec un goût manifeste pour les majestueux paysages de notre coin de pays, les artistes visuels offrent au public leur interprétation de ce qui fait notre beauté et notre spécificité en cette terre d’Amérique. Et ils ne sont pas les seuls, puisqu’au début de chaque été, Baie-Comeau devient l’hôte d’un des plus grands symposiums de peinture figurative au Canada. Des artistes locaux et nationaux, mais aussi des quatre coins du monde, viennent alors s’inspirer des splendeurs de la nature qui nous entoure et qui ont fait la réputation internationale de l’événement. De plus, des galeries privées, des boutiques de métiers d’art ainsi que des lieux de diffusion municipaux offrent une vitrine privilégiée aux produits artistiques régionaux.

Tout au long du littoral, finalement, quelques centres d’interprétation relatent le passage des premiers visiteurs et habitants du territoire. Le Centre des naufrages de Baie-Trinité et Le Village forestier d’antan de Franquelin offrent ainsi l’occasion de parfaire nos connaissances sur des événements marquants de notre histoire.