Anne-Marie Tanguay | littérature

18 septembre 2019

Anne-Marie Tanguay, fille de la Côte-Nord, se présente ainsi : de roc, de mer et de mots. Née à Baie-Johan-Beetz, en 1945, elle grandit le regard curieux, l’oreille sensible aux mots nouveaux et surtout le nez dans les livres.
Il n’est pas étonnant qu’elle écrive des chansonnettes pour ses amis(es) ; pas étonnant qu’elle soit trois fois récipiendaire du prix de Français durant ses études secondaires.
Bachelière en enseignement, elle conjugue travail, famille, bénévolat et écriture pour ses concitoyens. Un jour, on lui suggère de publier ses écrits. La retraite annoncée, elle choisit l’écriture comme principal loisir.
N’osant se dire écrivaine, elle publie quand même deux recueils de poésie en 2000 et 2002. Plus tard, deux récits historiques seront édités en 2014 et 2018.
Les années passent, les textes s’additionnent, mais ce n’est pas suffisant : elle rêve de partager sa passion et forme un cercle d’écriture à Baie-Johan-Beetz. Un collectif paraîtra bientôt.
Le contact avec d’autres écrivains l’incite à poursuivre son écriture. Son prochain livre, l’histoire de son village est déjà sur sa table de travail.
« Je suis reconnaissante envers Culture Côte-Nord qui me permet de participer à des formations spécialisées en haïkus ».
Anne-Marie Tanguay, écrivaine
————————————————————————————————————–
Titres parus :
Plus loin que mirage…, en 2000, recueil de poésie
Vole, mon cœur vole… Au-dessus des saisons, en 2002, recueil de poésie
Vision ou Réalité, en 2014 : récit de l’incendie de forêt de 2013 en Minganie
Les voyages d’Adéla, en 2018 : conte historique parlant de la première cloche de l’église.