Monique Lévesque | multidisciplinaire

27 mars 2019

Originaire de Hull, Monique Lévesque demeure sur la Côte-Nord depuis l’hiver 1966. Pour elle, l’apprentissage du haïku et de la photo numérique fut une révélation. En 2005, elle édite un recueil de haïkus-photos intitulé Écrin. Elle participe ensuite à deux ouvrages collectifs publiés aux Éditions Tire-Veille et y signe un recueil de haïshas, Saisir la brume, en 2013. Plusieurs de ses haïkus sont publiés dans des médias régionaux, dans Toucher l’eau et le ciel (Éditions David), en France, dans l’Anthologie du poème Bref (Les dossiers d’Aquitaine) et dans la revue littéraire Littoral.
Elle coanime les kukaïs du Groupe Haïku de Baie-Comeau depuis sa fondation en avril 2007. Elle compte de plus à son actif cinq expositions de photographies à Baie-Comeau. En 2011, elle gagne un deuxième prix au Concours de haïku du Journal Mainichi, au Japon. Depuis deux ans maintenant, elle est sollicitée comme membre de jury dans des concours internationaux de haïkus et de haïshas.
Le parcours artistique de Monique Lévesque est multidisciplinaire. Elle allie la photographie et la poésie. Il arrive que dans sa pratique elle concentre ses réalisations sur l’un ou l’autre de ces médiums, mais il arrive également qu’elle les jumelle. Sa première exposition intitulée Haïku en écrin en témoigne.
Son envoûtement pour le haïku s’est infiltré dans sa façon de concevoir la photographie. Ses sujets de prédilections, elle les trouve dans les segments qui constituent un paysage et pas nécessairement dans la globalité de celui-ci. Actuellement, son élément privilégié est l’eau et ses manifestations.
Au cours des ans, elle a exploité les diverses applications de sa caméra. Aujourd’hui, elle explore les possibilités créatives des vitesses d’obturation. C’est ainsi qu’elle a réussi à saisir des formes provoquées par l‘effet du soleil sur l’eau vive d’un ruisseau.
L’exposition de photos Calligraphies témoigne de cette recherche et confirme sa propension à donner à la prise d’image un éclairage poétique.
Pour en savoir plus sur le travail de Monique Lévesque, consultez son site Internet
« J’ai eu le privilège de bénéficier du programme de formation individuel et collectif de Culture Côte-Nord, en informatique, en photographie et en poésie. Ces formations ont grandement contribué à mon évolution artistique et je leur en suis très reconnaissante. »
– Monique Lévesque, Haïkiste et photographe